→ AUTRES

REVUE 2017 ETC.

Dada 0028 280
«Dada et le décrassage des idées reçues» par le théâtre des Osses- Nous les avions invités au Cabaret Voltaire le 18 janvier 2017 pour deux représentations publique et scolaire. Dada 0052 280Par deux fois, une salle bien pleine! Et une multitude d'inventions. Une belle rencontre aussi avec toute le belle équipe de ce beau théâtre fribourgeois!
le ciel attenrda jeunes spectateurs 280
L'une de nos projections scolaires. Ici, dans le beau cinéma Arthouse Picadilly à Zurich. Oui, on a envie d'aller au cinéma avec des jeunes et discuter avec eux ensuite...
laurence1
Les trois conférences sur la manipulation organisées à l'ethz sont très bien fréquentées...Tous les âges se retrouvent sur les bancs de l'école du soir pour s'interroger sur les fake news ou le discours politique.
Der wahre Oktober 4 280Comment se fait un film d'animation historique? Ici «Der wahre Oktober» à l'Animatorium. Rolf Bächler a su nous faire partager sa passion mais aussi sa connaissance en la matière.
Prix du jubilé
Nous recevons le prix du Jubilé de la fondation Oertli. C'est ici remis par Marco Baschera à Rapperswil lors du vernissage de l'exposition «Voyages entre les langues».
Photo banc JonaIci le banc conçu avec des phrases et des vers  d'élèves du secondaire I de Daniela Huwyler. Le projet «Voyage entre les langues a été imaginé et réalisé» par l'équipe de Ruedi Baur pour la fondation Oertli lors de son cinquantenaire.pHoto ateliers Narcisse jona
Nous proposons des ateliers de slam aux écoles... ici à Rapperswil-Jona avec Narcisse.
immersions cabane bertol 280La revue «Immersions» se présente et s'expose pendant trois jours dans une galerie zurichoise. Le thème du numéro 0 de cette jeune revue romande indépendante? Le Val d'Hérens. Le numéro 1 est plus tard consacré au quartier des Pâquis à Genève.
Michel Voïta Photo Jéremy Voita Camus 280Michel Voïta: «Dire Noces», avec nous, au Theater Neumarkt le 27 octobre 2017- Un grand moment d'émotion pure face à un texte fort et juste.
LIBRAIRIE
La librairie mille et deux feuilles s'aggrandit et s'installe à deux pas de Stauffacher. Nous soutenons les petites librairies indépendantes... Celle-ci est dédiée au bassin méditerranéen et propose des livres en plusieurs langues, dont le français.
le sens de la fete 1
Le sens de la fête
Soirée de fin d'année le 15 décembre: Petite avant-première du Film «C'est la vie. Das Leben ist ein Fest», puis disco Tour de France avec Thomas Bohnet! Un peu sombre, il est minuit passé... Nos appareils photos sont fatigués... Leurs flashs sont allés se coucher.


PETIT RETOUR EN ARRIÈRE

Texte: Sandrine Charlot Zinsli


Pour en savoir plus, vous pouvez consulter nos archives ou nous écrire:


→ PRINT


2017
JANVIER: THÉÂTRE
Inviter des compagnies théâtrales romandes à venir à Zurich présenter leurs spectacles: en janvier, c'est le Théâtre des Osses qui a joué son spectacle sur dada au Cabaret Voltaire. Pour cela, nous avons loué le Cabaret, mis en place le projet, proposé un volet scolaire... et vous êtes venus voir le 18 janvier «DADA OU LE DÉCRASSAGE DES IDÉES RECUES».

FÉVRIER-MARS: CONFÉRENCES
Comment ne pas être trop manipulés, en politique, dans les médias ou par la publicité? Le sujet nous semblait d'importance dans un contexte électoral et international inédit. Nous avons proposé trois conférences sur le sujet, données par Laurence Hainault Aggeler, en partenariat avec l'Alliance française de Zurich.

MARS: CONCERT
En mars, comme chaque année depuis 2006, nous nous sommes associés à la «NUIT FRANCOFOLLE» au moods: c'est «Henri Dès et Explosion de caca» qui en étaient  les invités, suivis de DJ Thomas Bohnet et cela a eu lieu le 18 mars. Il y eut moins de monde que les autres années. Etait-ce dû au mot caca?
Celle-ci avait lieu dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la francophonie dont nous avons communiqué les activités et pour laquelle nous avons nous-mêmes mis en place certains offres aux écoles de Suisse alémanique. 

MARS-AVRIL: MINIFESTIVAL de films pour les classes en présence d'intervenants.
En mars aussi, notre Minifestival a proposé des projections scolaires à des classes à Bâle, Lucerne, Zurich, Bienne. Et cela s'est fait en collaboration avec le Forum du bilinguisme, la Hep de Lucerne, les enseignants de Zurich et le Département de l'Instruction publique du Canton de Bâle-Ville. Le film choisi, «LE CIEL ATTENDRA», traitait de la radicalisation des jeunes filles, un sujet à la fois d'actualité et délicat. Il nous semblait important d'en discuter. Nous l'avons présenté en présence de l'une des deux actrices principales, Noémie Merlant, mais aussi d'autres intervenantes comme Saïda Keller Messahli.

Nous avons soutenu les projets de lecture avec des auteurs francophones tout au long de l'année, à commencer par Laurent Binet le 27 avril, mais aussi tout le programme de l'automne et notamment les rencontres autour de l'auteure sénégalaise en résidence, Ken Bugul.

MAI: VISITE GUIDÉE - LE MAKING OF D'UN FILM D'ANIMATION
En mai, nous vous avons invités à une petite visite de l'expo sur le film «Der wahre Oktober» à l'Animatorium. Ou comment se fait un film d'animation historique tel que celui-ci.

MAI:
En mai, nous avons reçu le PRIX DU JUBILÉ décerné par la Fondation Oertli à Rapperswil-Jona lors de l'inauguration de l'installation graphique conçue par l'équipe de Ruedi Baur dans le cadre de Voyages entre les langues. C'est la première fois que notre association était distinguée de la sorte pour son activité culturelle entre les langues et entre les régions linguistiques...

JUIN-JUILLET: MAGAZINE
Fin juin-début juillet nous avons invité une jeune revue romande indépendante «Immersions» à venir se présenter à Zurich. Des photos du numéro 0 consacré au Val d'Hérens ont été exposées. De toute beauté. Le concept de la revue nous a séduit, il entend consacrer chaque numéro à une région ou un quartier, donc un gros plan mêlant photographie, journalisme, écriture etc.

SEPTEMBRE: CINÉMA
En septembre, nous avons proposé des rencontres aux classes autour du film BOUNTY à Zurich. Comment vit la première génération de Suisses noirs? Le jeune réalisateur Shyaka Kagame a su touché les élèves, il est vrai que rares étaient ceux parmi eux qui n'avaient pas - eux aussi - des identités multiples.

OCTOBRE: THÉÂTRE ET LITTÉRATURE
Le 27 octobre, nous avons invité Michel Voïta à venir présenter son spectacle sur CAMUS «Dire Noces» dans le cadre de «Zürich liest». Ce Camus solaire qui a 23 ans lorsqu'il écrit ces textes, nous a ébloui. Et la salle du Theater Neumarkt était pleine et silencieuse, en attente de cette force des textes, de leur justesse.

DÉCEMBRE: CINÉMA ET PARTY
Le 15 décembre, nous vous avons donné rendez-vous pour une petite soirée de fin d'année un peu légère avec l'avant-première du film: «C'est la vie. Das Leben ist ein Fest» d'Eric Toledano et Olivier Nakache avec Jean-Pierre Bacri, et ensuite, une Party avec Dj Thomas Bohnet et son Tour de France. Cela se passait au Kosmos.

Tout au long de l'année, nous avons proposé des projections scolaires suivies de débats, par exemple: A VOIX HAUTE, sur l'importance de la parole pour les jeunes, notamment de banlieue. La parole, comme une arme de combat!

Nous avons relayé les infos des uns et des autres, encouragé les projets débutants, porteurs d'émotion ou de fougue, différents. Nous avons également écrit des articles sur certains spectacles, livres ou encore films comme «Die göttliche Ordnung», «Aurore», «Noces», «Bienvenue en Suisse», «Chasing Beauty», «L'opéra de Paris», etc. Au total, pas loin d'une centaine d'informations dans notre agenda, et une cinquantaine de coups de coeur.
Nous vous avons envoyé 20 édi-tôts généraux et 4 lettres d'information pour les écoles. Nous nous sommes associés à certains événements, avons soutenu par la communication la fête de la musique, Chansons en Stok, le festival de théâtre Nacéo, et tous les événements francophones qui nous sont parvenus...

Tout cela n'aurait pas été possible sans l'aide d'un grand nombre d'entre vous et de nos soutiens, l'OFC surtout, la Ville de Zurich et dans une moindre mesure, l'Ambassade de France, sans oublier la Fondation Oertli. Mais, bien entendu, une grande partie du travail a dû continuer à se faire de façon bénévole.

Merci à toutes et à tous! Nous vous souhaitons une année 2018 à la fois riche et douce, éveillée et rêveuse, consciente et engagée.

SCZ - 16/12/2017