→ LIVRES /IDÉES

CALCUTTA

Shumona Sinha retrouve la ville de son enfance

JEUDI 6 OCTOBRE 2016, À 19H30

• LITERATURHAUS



Limmatquai 62
8001 Zürich
En français, avec résumés et lecture en allemand
www.literaturhaus.ch

Réservation des billets: 044 254 50 08
Entrées : CHF 18.-/ 12.-

Modération: Sandrine Charlot Zinsli
Lecture des textes en allemand: Ariela Sarbacher

→ LIRE NOTRE ARTICLE DANS LES COUPS DE COEUR

calcuttaEn français, aux éditions de l'Olivier, sortie 2014
Kalkutta 125En allemand: aux éditions Nautilus, sortie 2016

 

Le livre:
«Trisha ne reconnaît plus le ciel de sa ville. En plein jour la lumière lui semble estompée, tachetée de noir.»
La jeune femme sait depuis toujours qu’il faut se méfier de l’obscurité. Cette ville, dans laquelle elle revient pour assister à la crémation de son père, c’est Calcutta. Elle y retrouve le quartier, la maison, les meubles et les objets de son enfance, et tout la bouleverse. Elle se souvient que l’huile d’hibiscus était un remède pour adoucir la folie de sa mère et que la couette rouge remisée au grenier cachait l’arme de son père communiste.

Dans ce roman à l’écriture puissante, Shumona Sinha revisite à travers l’histoire d’une famille les violences politiques d’un pays qui est le sien, le Bengale occidental.» (Editions de l'olivier)

Le livre sort en allemand aux éditions Nautilus. L'auteure est actuellement «Writer in residence» à Zurich, sur invitation de la Literaturhaus Zh et de la fondation PWG. 

KALKUTTA: In ihrem  preisgekrönten dritten Roman «Kalkutta» (Edition Nautilus 2016, aus dem Französischen von Lena Müller) erzählt Shumona Sinha in ihrer unnachahmlich poetischen Sprache von einer verlorenen Kindheit in Indien, zwischen gestern und heute, zwischen der Familien- und der politischen Geschichte: Nach vielen Jahren in Frankreich kehrt Trisha anlässlich der Einäscherung ihres geliebten Vaters zurück in ihre Geburtsstadt Kalkutta. Im verlassenen Haus der Familie, in dem sie aufgewachsen ist, schicken die Möbel und vertrauten Gegenstände aus alten Tagen ihre Gedanken auf eine Zeitreise in die Vergangenheit. Indem Trisha sich in die Kratzer und Risse dieser Objekte, der Möbel, des Hauses versenkt, ersteht die Vergangenheit mehrerer Generationen einer Familie wieder auf, und damit auch die kollektive, politische Vergangenheit Westbengalens – von der britischen Kolonialzeit bis zur jahrzehntelangen kommunistischen Regierung seit den späten 1970er Jahren.

L'AUTEURE
Shumona Sinha est née en 1973 à Calcutta. Elle s'installe à Paris en 2001 pour faire des études et obtient un DEA en lettres modernes à la Sorbonne.
Elle publie en 2008 un roman aux Éditions de la Différence: «Fenêtre sur l'abîme».
En 2011, son deuxième roman, «Assommons les pauvres!» sort aux Éditions de l'Olivier. Il est très remarqué par la critique (Prix du roman populiste 2011, Prix Valéry-Larbaud 2012, d'autres prix pour les traductions).
En 2014, elle publie son troisième roman, «Calcutta», pour lequel elle reçoit le Prix du rayonnement de la langue et de la littérature françaises, décerné par l'Académie Française, ainsi que le Grand Prix du Roman de la Société des gens de lettres.