→ CINÉMA

AMY, LE FILM

Amy Winehouse poster

 

 


DÉCHIRÉE, DÉCHIRANTE

Texte: Sandrine Charlot Zinsli


Un film documentaire sur Amy Whinehouse réalsié par Asif Kapadia
GB, 127'
Sortie le 16 juillet 2015.


→ PRINT


Une voix inoubliable. Qui nous prend aux tripes dès qu'on l'entend. Amy Winehouse est l'une des artistes impressionnantes des dernières années. Morte à 27 ans. Comme Jim Morrison, Kurt Cobain, Janis Joplin et tant d'autres. On a vu des vidéos, écouté ses chansons, et pourtant on ne sait pas vraiment qui est cette jeune femme, morte trop tôt, sans doute mal préparée à une vie dans la lumière et le bruit des plateaux.

Le réalisateur Asif Kapadia et son équipe ont recherché ses amis d'enfance, les films amateurs qu'ils avaient tournés, les clichés pris par les uns et les autres. Au final, il a réuni de merveilleux témoignages qui permettent d'approcher un petit peu celle qui fut cette étoile filante, déchirée, déchirante, et si fragile.
Le film est riche, dur vers la fin, peut-être un peu long alors, quand certaines images n'hésitent pas à la montrer, affaiblie, perdue, mais toujours touchante.

On comprend un peu mieux la mélancolie mais aussi la fougue de cette jeune fille juive de l'est londonien, sa soif de vivre, son énorme besoin d'amour. Avec une mère qui l'élève quasiment seule et qui est incapable de lui dire non, un père quasi absent, sauf dans les dernières années où son rôle apparaît parfois un peu trouble, des amis d'enfance qui la suivent mais ne l'approuvent pas toujours, un grand amour qui la détruit et la pousse à consommer des drogues dures, elle qui est déjà si encline aux excés.

Les chansons servent de fil conducteur, les textes autobiographiques permettent de suivre ce qu'elle n'a pas forcément su exprimer autrement et qu'aucune voix off, heureusement, ne viennent expliquer. Oui, il est fort ce film. Et décent. Dur aussi. Les paparrazzi et tout le milieu de la télé qui l'enfonce vers la fin, n'en sortent pas grandis. Ni les hommes de sa vie...
SCZ 02.07.2015